BHL dégrade le triple A de la Hongrie + un point Godwin

Publié le par WalkTsin

via CHRIST ROI


 

 

 

BHL écrit chaque semaine un édito pour le très mondialiste Le Point. Son dernier billet est consacré à la Hongrie (Le Point - Publié le 12/01/2012 à 10:13 - Modifié le 12/01/2012 à 11:10) sous le titre : "Et si le sort de l'Europe se jouait, aussi, à Budapest ?". BHL rejoint les Alain Juppé et Dominique de Villepin qui eux aussi ont dérapé sur la démocratie hongroise.

 

La Hongrie a une nouvelle constitution entrée en vigueur le 1er janvier 2012. Cette constitution ne plaît pas aux mondialistes, à Washington, à Bruxelles et au F.M.I. Elle renforce l'indépendance de la Banque centrale hongroise, supprime l'appellation "république" pour Hongrie, fait une référence explicite à Dieu par la mention "Dieu bénisse les Hongrois", rattache le pays à ses racines et à son identité chrétienne ("Nous sommes fiers de ce que notre roi saint Etienne ait établi l’Etat hongrois sur des fondations fermes il y a mille ans, et qu’il ait fait de notre pays une partie de l’Europe chrétienne.") Elle consacre "la dignité humaine" "inviolable" ("Chacun a droit à la vie et à la vie humaine, la vie du fœtus sera protégée depuis la conception. Les pratiques eugénistes visant la sélection des personnes, transformant le corps humain et ses parties en source de profit, et le clonage reproductif des êtres humains sont interdits.") Elle impute la responsabilité des crimes du communisme jusqu’en 1989… aux dirigeants communistes tels qu’ils se sont ressuscités dans le 'parti socialiste'". Elle réserve le mariage à "un homme et une femme", elle protège la famille, la propriété, l’héritage, soutient la natalité.

 

C'en est trop. Il n'aura pas fallu douze jours au clown "philosophe" pour s'indigner et atteindre le point Godwin.

Nous voilà revenus aux "heures les plus sombres de l'Histoire du continent"... "Il y a, dit BHL, un pays où l'on est en train d'adopter, au nom d'un principe d'appartenance qu'il faut bien qualifier d'ethnique ou de racial, un régime électoral que l'on croyait mort avec le nazisme et qui donne droit de vote à tous les "nationaux" non citoyens, mais dispersés dans le reste de l'Europe. Ce pays, c'est la Hongrie". (Fin de citation). 

 

BHL ne se contente pas de reléguer la Hongrie aux HLPSDNH (Heures les plus sombres de notre histoire), il fustige encore "une nation Christ appelée, comme sous le bon roi Étienne ferraillant contre les Ottomans, à protéger et régénérer la civilisation menacée"...

 

Une tribune libre publiée sur Agoravox ironise :

"..L’agence de notation démocratique BHL vient de donner son verdict. La Hongrie est dégradée fortement de plusieurs crans, passant de la catégorie A des pays démocratiques sûrs à la catégorie spéculative B des pays incertains. L’agence BHL se plaint que l’Europe ne dise rien. Alors il tente d’alerter l’opinion avec sa notation dégradée. Il ne faut plus faire confiance à la Hongrie et lui suggérer, voire lui imposer un plan de rigueur démocratique pour revenir à l’équilibre. La catégorie spéculative est dangereuse et fait craindre la faillite de l’Europe par effet de contagion de la crise nationaliste..."

Source: http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/bhl-vient-de-degrader-le-triple-a-108229

Publié dans Complots-Impostures

Commenter cet article