La torture en Algérie

Publié le par WalkTsin

J'ai lu le torche cul de Hessel, ce livre dont on parle trop, et bien il a réussi son coup le bougre, je suis indigné comme il souhaite qu'on agisse ! Ce triste sieur, n'a pu s'empêcher comme tous les collabos et autres citoyens modèles de cracher son venin judaïque  sur l'armée française durant les événements d'Algérie. Non content de salir la mémoire de la France, Hessel dit des stupidités sans noms, sur tout ce que fait la France qu’il dit servir, ce pilleur, tout ce qui lui passe par sa tête vide il nous en fait vent ! Monsieur Hessel, parlons donc de la torture en Algérie …

 

" Aux excès et aux injustices des propagandes qui entendent faire apparaître la rébellion algérienne comme un mouvement populaire, comme le soulèvement unanime d'un peuple dressé contre ses oppresseurs, nous avons été contraints de répondre par des faits et des documents irréfutables dans leur brutalité et leur horreur. Ces documents n'auraient jamais été livrés à la connaissance de l'opinion, si les bourreaux n'avaient entrepris de se présenter en victimes, si les criminels ne s'étaient mués en accusateurs. ”

 

Sail ould laid, qui refusait de quitter son travail chez un proprietaire européen est mutile et assassiné par les rebelles FLN, le 26 janvier 1957.

 

 

 

Les rebelles torturent le jeune medecin auxiliaire, Maurice Feignon, au fer rouge et au liquide bouillant avant de l'égorgé.

 

 

"Ce que nous avons vu était tel que j'ai demandé par écrit un examen médico-légal pour déterminer les causes de la mort et si les mutilations avaient précédé ou suivi celle-ci. Je n'en ai jamais connu les résultats ; je n'ai même jamais su si cette autopsie avait bien été faite…. Torturés à mort, les jeunes soldats ont eu les yeux crevés… Les corps ont été vidés de leurs entrailles et bourrés de cailloux. Le FLN leur ont zébré les pieds à coups de couteau et leur ont coupé les testicules…." lieutenant Poinsignon

 

 

ALORS HESSEL LA ON S INDIGNE PAS ? SALE CON

 


Publié dans Complots-Impostures

Commenter cet article

roghof 02/12/2011 10:37

Je découvre l'article du Lt poinsignon, c'est hélas la vérité sur le massacre de palestro.
Par ailleurs, je n'ai pas lu ce qu'a pu écrire ce M.Hessel

J'étais chef de section dans la compagnie commandée part le Lt Poinsignon qui, comme le S/Lt Artur, était un homme et un soldat admirable.