A propos du regne de notre Seigneur sur la nation

Publié le par WalkTsin

Voci un entretien entre l'empeureur Napoléon III et le Cardinal Pie. Le Cardinal Pie explique à l'empeureur comment faire durer un gouvernement. L'avis de l'évêque est d'une justesse vérifiable, d'un gouvernement qui a duré de 496 à 1792, ce sont succédés, cinq républiques, deux empires, deux restaurations, 2 guerres mondiales, le gouvernement de Vichy, le gouvernement d'après guerre ... et ce en 200 ans ...

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Cardinal Pie

 

Cardinal Pie s'adressant  à Napoléon III, vers 1860 - 1870)

 « Ni la Restauration, ni vous n'avez fait pour Dieu ce qu'il fallait faire, parce que ni l'un ni l'autre, vous n'avez relevé Son Trône, parce que ni l'un ni l'autre vous n'avez renié les principes de la Révolution dont vous combattez cependant les conséquences pratiques, parce que l'Evangile social dont s'inspire l'Etat est encore la Déclaration des Droits de l'Homme, laquelle n'est autre chose, Sire, que la négation formelle des Droits de Dieu. Or c'est le droit de Dieu de commander aux Etats comme aux individus. Ce n'est pas pour autre chose que Notre-Seigneur Jésus-Christ est venu sur la terre. Il doit y régner en inspirant les lois, en sanctifiant les mœurs, en éclairant l'enseignement, en dirigeant les Conseils, en réglant les actions des gouvernements comme des gouvernés. Partout où Jésus-Christ n'exerce pas ce règne, il y a désordre et décadence... »

L'Empereur arrêta l'Evêque :


« Mais encore, croyez-vous que l'époque où nous vivons comporte cet état de choses et que le moment soit venu d'établir ce règne exclusivement religieux que vous me demandez ? Ne pensez-vous pas, Monseigneur, que ce serait déchaîner toutes les mauvaises passions ? »

 

Le Cardinal lui répondit :

 

« Sire, quand de grands politiques comme votre Majesté m'objectent que le moment n'est pas venu, je n'ai qu'à m'incliner parce que je ne suis pas un grand politique. Mais je suis un évêque, et comme évêque je leur réponds : le moment n'est pas venu pour Jésus-Christ de régner ? Eh bien ! alors, le moment n'est pas venu pour les gouvernements de durer ».

Publié dans Histoire de France

Commenter cet article