CONFESSION D’UN CURÉ EN 1971

Publié le par WalkTsin

Vu sur CatholicaPedia Blog

 

 

Nous avons retrouvé un document “d’époque”, pendant le grand chambardement de l’après-concile Vatican II :

 

En 1971, le Chanoine Thibaud, Assistant au trône de Monseigneur l’Évêque Villepelet à Nantes distribuait généreusement cette Lettre ci-dessous.

 

 

 

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

CONFESSION D’UN CURÉ EN 1971

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Mon Père, je m'accuse :

- d'avoir encore cru aux vieux Dogmes

 

- d'avoir enseigné aux enfants sans défense qu'il y a d'autres Sacrements que ceux mentionnés dans le nouveau catéchisme (obligatoire)

 

- d'avoir osé parler au catéchisme et au prône, de l'enfer, du purgatoire et du
péché originel

 

- d'avoir lu, en cachette, Saint Thomas.... et d'autres docteurs périmés de l'Eglise

 

- d'avoir, par inadvertance, célébré la Messe comme un Sacrifice;

 

-d'avoir eu comme une délectation triomphaliste, en méditant sur la sainteté de
l'Eglise à l'occasion de la Toussaint

 

- d'avoir désobéi à mon vicaire... et même à des laïcs;

 

- d'avoir porté la soutane à l'église, et même une fois hors de l'église;

 

- d'avoir refusé de troquer mon autel gothique contre une table de billard ou de
cuisine;

 

- d'avoir écouté avec délices du Chant Grégorien à la radio;

 

- d'avoir scandalisé mon vicaire:

 

- en récitant le Bénédicité, l'Angélus et même le Chapelet;

 

-en l'appelant "Monsieur l'Abbé" et non pas "Père";

 

- d'avoir perdu mon temps en récitant mon bréviaire, au lieu de le passer utilement
en réunions;

 

- d'avoir, par mégarde, récité Prime, Tierce, Sexte et None... et d'avoir lu le
Martyrologe une fois;

 

- de n'avoir pas eu de doutes dans la Foi;

 

- de n'avoir pas désobéi constructivement au Pape et à mon Evéque;

 

- de ne pas contester "Humanae vitae" et "Sacerdotalis coelibatus";

 

- d'avoir, par ma parole sacerdotale et mon comportement de prêtre, scandalisé des
laïcs dans leur dignité de porteurs de Charismes;

 

- d'avoir nui à la pensée oecuménique en bénissant le mariage de deux catholiques
pratiquants;  

 

- d'avoir, depuis l'âge de treize ans, retardé l'épanouissement de ma personnalité
en luttant contre les tentations de la chair;

 

- de m'être adonné souvent à la méditation;

 

- d'avoir permis que certains fidèles brûlent encore des cierges devant la statue
de la Sainte Vierge;

 

- d'avoir gardé dans mon église des statues de saints et de saintes, et de les avoir
vénérées personnellement;

 

- de n'avoir pas étudié Heidegger et de ne pas être d'accord avec Bultmann et
Schillebeckx;

 

- d'avoir négligé ma lecture dans Marx et même Theillard de Chardin;

 

- d'avoir considéré Luther et Calvin comme des hérétiques et non comme des
précurseurs de Vatican II;

 

- d'avoir attaché de l’importance à mon serment anti—moderniste;

 

- d'avoir visité les malades et les personnes âgées au lieu de m'engager comme
ouvrier non spécialisé dans une usine;

 

- d'avoir interdit à un aumônier de passage avec des jeunes filles on short de
célébrer une Messe dansante, dans mon église;

 

- d'avoir demandé le "Célébret" à un monsieur à col roulé beige, qui voulait dire
la Messe en patois;

 

- d'avoir prêché la pénitence, l’abnégation et l'humilité, un Mercredi des Cendres;
et, en d'autres circonstances, d'autres vertus morales périmées;

 

- d'avoir consulté parfois mes vieux livres de Séminaire et même mes carnets de
notes de Théologie;

 

- d'avoir relu l'Imitation de Jésus-Christ et même la "Vie Dévote";

 

- d'avoir inconsidérément, relu le Syllabus;

 

- ET SURTOUT – je n'ai pas osé le dire avant, tant j'en ai honte - ... suadente diabolo.... contesté les contestataires! 

 

Mon Père, pardonnez-moi .... je ne suis pas dans le vent......

Publié dans Crise de l'Eglise

Commenter cet article

Walktsin 27/02/2011 23:56


Je vous expliquerai mais là il est tard, c'est une sombre histoire qui arrive de par tout les côtés ...


pèlerine 27/02/2011 19:41


Il faudrait afficher cette confession sur les portes des églises!
Qu'est-ce encore que cette histoire quant aux sermons de Mgr Lefebvre!!!


Strounga 17/02/2011 12:48


Pardonnez ma question mais je ne comprends pas cette partie :
"en l'appellant monsieur l'abbé et pas pére".
Lorsque je discute avec mon abbé, je l'appelle "mon pére". J'ai tout faux ou j'ai encore rien compris ?


WalkTsin 17/02/2011 12:53



En France l'usage, encore plus au moment du concile, était de dire monsieur l'abbé hormis pendant la récéption d'un sacrement, mais en abscence de caractère religieux, pour les clercs séculiers
on disait monsieur (état civil) plus abbé (dignité). Mon père n'est pas une erreur en soit, quoique cela s adresse à un religieux ou a un pretre dans une fonction religieuse.



Hammer 16/02/2011 22:51


Jacques Delay - Droit dans le mur
http://www.the-savoisien.com/wawa-conspi/viewtopic.php?id=1495

Divulgation de 219 sermons de Mgr Lefebvre interdite par Mgr Fellay ...
http://www.the-savoisien.com/wawa-conspi/viewtopic.php?id=1496


Organiste39 16/02/2011 18:54


Ahurissant!!!!
En fait, nous devrions nous confesser d'être tout simplement...CATHOLIQUES!!!!!!!!

D'ailleurs, moi on m'a bien demandé de confesser ma...Confirmation! (j'ai été confirmée par Mgr Tissier).
Vous imaginez ma réaction!!!c'est sordide...