Décidemment, Judith Butler n'est pas de notre genre...

Publié le par WalkTsin

VU SUR  LE SITE DU RENOUVEAU FRANCAIS BORDEAUX

 

 

Les jeunes du RF semblent être les seuls à avoir eu l'audace d'aller au bout du raisonnement, c'est à dire de montrer clairement leur désaprobation aux hérésies biologiques de Butler, de plus ils ont eu le courage de rapeller dans une faculté la vérité naturelle ! Dans un lieu qui n'a plus une fonction d'instruire et de recherche mais qui n'est qu'une officine de propagande du système mondialiste, ils ont fait honneur à la Verité en secouant la cérémonie sentant bon la FM !

 


  Il est trés interessant de constater la réaction du public qui ovationne la theoricienne féministe. face à l'interpellation du RF, le public se léve pour applaudir encore plus fort. Les dégénérés sont heureux de l'être, ils sont heureux d'avoir un nouveau gourou et ils le défendent. "Il aimait big brother", c'est ainsi que se termine "1984".

Strounga


 

 

 


 

Ce mercredi 5 octobre 2011 était présente à Bordeaux la tristement célèbre Judith Butler, féministe acharnée notamment connue pour sa "théorie du genre", maintenant introduite dans les programmes scolaires français.
Cette annonce avait suscité en France de vives protestations de la part de professeurs, de parents d'élèves, ou encore de nombreux élus français, soulevant une polémique qui n'est aujourd'hui pas encore calmée. L'invitation de M. Patrice Brun, président de Bordeaux 3, afin de remettre à ce triste personnage les insignes de docteur honoris causa, portait donc de façon évidente un message politique fort, et appelait de toute évidence à une réaction de la part des jeunes bordelais sains d'esprit.
C'est donc une quinzaine de militants de la section bordelaise du Renouveau Français qui se sont présentés à l'université Montaigne Bordeaux 3, afin d'accueillir comme il se devait cette prétendue philosophe.
Après de longs discours bien-pensants et anti-français de la part de ces universitaires totalement déconnectés de la réalité et de la vie quotidienne, au moment où M. Brun s'apprêtait à remettre les insignes à madame (ou monsieur ?) Butler, les jeunes nationalistes sont sortis de leur silence pour conspuer cette mascarade en brandissant des pancartes où l'on pouvait lire par exemple "Je veux devenir un dauphin, je peux ?", avec des déguisements sortis tout droit d'une "gay pride".
La surprise pouvait se lire sur les visages des organisateurs confortablement installés, et la cérémonie fut ainsi retardée jusqu'au départ des militants, après de longues minutes de belle cohue !
Le Renouveau Français tient ainsi à redire pour ceux qui ne l'auraient pas encore compris, que nous ne regarderons pas notre pays tomber en décadence sans broncher, et que nous serons toujours sur le terrain pour défendre la France face aux idéologues bobos immondes qui veulent nous détruire toujours plus ! Nous appelons plus que jamais les Français à la plus grande vigilance face à cette volonté de nos élites de nous emmener toujours plus au fond du gouffre, en s'attaquant maintenant à notre identité biologique !
N'oubliez pas que le Renouveau Français recrute ! Pour plus d'informations, et pour participer à nos futures actions, contactez-nous sur bordeaux@renouveaufrancais.com

Commenter cet article

Strounga 07/10/2011 05:45


Il est trés interessant de constater la réaction du public qui ovationne la theoricienne féministe. face à l'interpellation du RF, le public se léve pour applaudir encore plus fort. Les dégénérés
sont heureux de l'être, ils sont heureux d'avoir un nouveau gourou et ils le défendent. "Il aimait big brother", c'est ainsi que se termine "1984".


WalkTsin 07/10/2011 18:02



Merci, je prends votre fin de phrase et je la mets en tête de l'article