Nouvelles de Vincent Reynouard

Publié le par WalkTsin

Je n’ai cure  de savoir si il a tort ou raison dans sa thèse, je vois qu'il est en prison car c'est un criminel de la pensée selon eux, Orwell avait raison, quelle honte, les mêmes qui dénoncent les emprisonnements et autres détentions dans les dictatures, en Chine, à Cuba, ou même ces menteurs génocidaires qui parlent d'arbitraire et d'embastillement chose très rare, font la même chose... Quelle honte, emprisonner pour sa plume, pour avoir dit ce qu'il pensait, Orwell disait : « Le crime de pensée n’entraîne pas la mort » il avait tort, en revanche il disait aussi « Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. »mais qu’est ce qu’il avait raison …

Vince.JPG

  Mais que fait Amnesty Internationnal ?

 

 

 

 

Nouvelles de Vincent Reynouard

 

 

Communiqué du 25 juillet 2010

 

 

Chers amis,

Tout d’abord merci à tous ceux qui, suite à mon incarcération, m’ont écrit à la prison de Forest. N’ayant ni enveloppes ni timbres en nombre suffisant, je ne puis répondre, ce qui me désole. Merci toutefois pour ces témoignages de soutien qui me vont droit au coeur. Je demande à ceux qui souhaitent m’écrire de joindre à leur envoi une enveloppe timbrée (tarif “Europe”) pour la réponse.

 

Le 23 juillet la Chambre du Conseil de Bruxelles a déclaré que le mandat d’arrêt lancé par la France contre moi était valable. L’extradition est donc désormais inévitable. Elle viendra dans une dizaine de jours sans doute.

Mes conseils me demandent d’effectuer certaines démarches pour tenter d’éviter la prison en France ou, au moins, de minimiser la longueur de ma détention. Je n’en ferai rien. Je veux, en effet, qu’on puisse dire qu’en 2010, en France, un père de huit enfants âgés de 1 à 17 ans croupit en prison simplement pour avoir exprimé publiquement les thèses révisionnistes.

 

Je veux qu’on sache qu’en France, en 2010, un père de huit enfants dont la seule arme est un stylo croupit en prison.

On me répondra que, pour l’heure, la presse n’en parle pas et que 99,9% des gens s’en moquent. C’est vrai. Mais je le répète: notre regard porte plus loin, il porte sur le jour où, des événements aidant, l’état d’esprit des peuples changera. Peut-être serons-nous alors morts. Mais lorsque des chercheurs, libérés des tabous présents, étudieront cette histoire – notre histoire – des années 1990-2010 et qu’ils verront la répression dont les révisionnistes auront été les victimes, alors la conclusion s’imposera.

 

A l’heure où j’écris, je pense à ma chère épouse et à mes chers enfants.

 

Je pense à leur état d’esprit… Hier, au parloir, Marina pleurait. Elle m’a dit que mon fils de 14 ans ne mangeait plus et que les cinq “petits” réclamaient leur père.

 

Cela fait mal mais, outre que la Vérité a des droits sur nous, le combat révisionniste que je mène – et dont les implications dépassent largement le domaine de l’Histoire – je le mène précisément pour mes enfants, ainsi que pour ceux des autres, pour les Palestiniens, pour l’Europe, et, plus généralement, pour un monde qui sera débarrassé de ce Nouvel Ordre mondial bâti sur les ruines du IIIe Reich.

 

Quelles que soient les souffrances, je ne céderai jamais. Les flics, les juges et les prisons n’y changeront rien. La graine est semée, elle croîtra et germera un jour ou l’autre.

 

V. Reynouard

Commenter cet article