La première messe du Pape

Publié le par WalkTsin

Une excellente homélie, un très beau prêche : "Qui ne confesse pas le Seigneur confesse le diable"

 

P

 

Quant à la liturgie :

Homélie à l'ambon sans mitre, préface non chantée (peut être le poumon), pas de génuflexion à la consécration, retour de la table Paul VI alors que Benoît XVI était parvenu à la supprimer !

Le dépit de monseigneur Marini, ceremoniaire en dit long.

Un très bon prêche quant au reste, Prions et esperons que la liturgie soit à la hauteur de ses dires.

 

"Je ne suis pas venu parmi vous prêcher autre chose que Jésus-Christ, et Jésus-Christ crucifié"...  

(Pape François)

Commenter cet article

Marc 23/03/2013 03:09

Les schismatiques disaient la même chose quand il s'agissait de l'infaillibilité pontificale.

http://jesusmarie.free.fr/fspx.html
http://jesusmarie.free.fr/sedevacantistes.html

Walktsin 21/03/2013 22:41

Clément, je ne sais pas, je ne sais plus :'(

Clément Lécuyer 18/03/2013 19:53

Il n'est pas question de dire que François est un "mauvais" pape ; il y a eu des mauvais papes au cours de l'histoire de l'Eglise. La question ici est différente; François ne professe pas la
religion catholique, soutient des hérésies et fait partie de cette nouvelle religion dite conciliaire. Peut-il représenter Notre-Seigneur, lui qui appartient au camp ennemi de l'Eglise ? Non, ce
n'est pas possible. Je suis surpris que certains émus, disent : "miracle, le pape a parlé de la croix ! Que c'est beau!". Enfin, un peu de bon sens. Est-ce parce que le protestantisme croit en
l'existence de Jésus-Christ que cela fait de cette (fausse) religion une vraie religion ? Bien sûr que non. ON a bien vu que François est un pure moderniste, qu'il célèbre la "messe" sacrilège de
Luther... Que faut-il de plus pour vous faire admettre la réalité ?

Organiste39 18/03/2013 16:18

Dire une phrase aussi belle et ne pas faire de génuflexion à la Consécration...

Qui pourrait m'expliquer une telle contradiction?

Marc 17/03/2013 16:40

Les orthodoxes disaient la même chose.

Une bonne fois pour toute : rejeter le Pape en prétendant qu'il serait mauvais serait de 1, prétendre que la promesse de Jésus serait fausse, et de 2, prétendre que l'Esprit Saint aurait été à un
moment donné vaincu par l'homme, ce qui est absolument, impossible.