Non au Nouvel Ordre Mondial

Vendredi 13 avril 5 13 /04 /Avr 11:01

Par Monseigneur de SEGUR

 

http://planet-terre.ens-lyon.fr/planetterre/objets/Images/origine/origine-solar-system-PIA06890_modest.jpg

 

 

Un homme qui passe pour avoir de l'esprit a osé affirmer que devant les découvertes de la science moderne la foi devenait tout à fait impossible ; qu'un homme raisonnable et quelque peu instruit ne pouvait plus croire ; que bon gré malgré il fallait en passer par là, dussent tous les prêtres s'indigner et crier au blasphème, dussent toutes les femmes gémir et pleurer toutes les larmes de leurs yeux.

 

Un nouveau monde commence ; la religion de l'avenir apparaît : le règne du vrai DIEU, qui est l'homme, va succéder au règne de l'ancien DIEU, qui est le Christ, la foi va passer au rang des contes de fées ; c'est le progrès des lumières, la civilisation, etc., etc.

 

Ces assertions étranges, filles du rationalisme et de la franc-maçonnerie, ne reposent sur rien. La science n'a rien découvert qui soit le moins du monde contraire à la foi. Tous ces prétendus savants qui exaltent la science aux dépens de la Religion ne sont que des ballons gonflés, vides d'air respirable, en apparence forts et redoutables, en réalité faits de simple baudruche et totalement creux.

 

Ils ont toujours à la bouche le mot science : s'ils attaquent l'existence de DIEU, c'est au nom de la science ; ce n'est pas eux, c'est la science qui repousse la divinité du Christ, qui rejette le miracle et le surnaturel ; c'est la science qui démontre que nous n'avons point d'âme, etc., etc.

 

Au siècle dernier, c'était la Nature qui faisait tout cela. La Nature était la divinité, la dame des encyclopédistes. Qu'estce que c'était que la nature ? où était-elle ? Joseph de Maistre cherchait quelqu'un qui voulut bien le présenter à cette dame-là. Mais on ne savait pas où la prendre. Quand on la rencontrait, ou bien elle ne disait pas ce qu'on voulait lui faire dire, ou bien elle disait précisément ce qu'on ne voulait pas qu'elle dit.

 

L'embarras devint insoutenable, et les incrédules n'osèrent plus parjurer la nature.

 

A la place de la nature, les successeurs des encyclopédistes ont inventé la science. Mais dame Science n'étant pour eux que dame Nature vêtue à la moderne, la question importune du comte de Maistre se dresse toujours : Qu'est-elle ? d'où vient-elle ? montrez-nous ses papiers. Un monsieur ou quelques messieurs s'avancent, il est vrai, sur le bord de la rampe et affirment doctoralement qu'elle est là derrière eux dans la coulisse, prête à se montrer, que c'est elle qui de sa bouche infaillible leur a dit ceci et cela ; mais l'être mystérieux qu'ils annoncent toujours comme devant mettre fin à la vieille superstition chrétienne ne parait jamais.

 

C'est que ce qu'ils osent appeler la science n'est pas la science. Si la science pouvait être discréditée, ils la discréditeraient.

 

Heureusement, elle est au-dessus de leurs falsifications et de leurs calomnies ; l'Église en est la fidèle gardienne, car en éclairant sa marche et en l'empêchant de s'égarer, elle la préserve du suicide, en même temps qu'elle l'empêche de lever la main sur sa soeur aînée, qui est la foi.

 

Qu'est-ce donc en réalité que la science ?

Un homme qui passe pour avoir de l'esprit a osé affirmer que devant les découvertes de la science moderne la foi devenait tout à fait impossible ; qu'un homme raisonnable et quelque peu instruit ne pouvait plus croire ; que bon gré malgré il fallait en passer par là, dussent tous les prêtres s'indigner et crier au blasphème, dussent toutes les femmes gémir et pleurer toutes les larmes de leurs yeux.

 

Un nouveau monde commence ; la religion de l'avenir apparaît : le règne du vrai DIEU, qui est l'homme, va succéder au règne de l'ancien DIEU, qui est le Christ, la foi va passer au rang des contes de fées ; c'est le progrès des lumières, la civilisation, etc., etc.

 

Ces assertions étranges, filles du rationalisme et de la franc-maçonnerie, ne reposent sur rien. La science n'a rien découvert qui soit le moins du monde contraire à la foi. Tous ces prétendus savants qui exaltent la science aux dépens de la Religion ne sont que des ballons gonflés, vides d'air respirable, en apparence forts et redoutables, en réalité faits de simple baudruche et totalement creux.

 

Ils ont toujours à la bouche le mot science : s'ils attaquent l'existence de DIEU, c'est au nom de la science ; ce n'est pas eux, c'est la science qui repousse la divinité du Christ, qui rejette le miracle et le surnaturel ; c'est la science qui démontre que nous n'avons point d'âme, etc., etc.

 

Au siècle dernier, c'était la Nature qui faisait tout cela. La Nature était la divinité, la dame des encyclopédistes. Qu'estce que c'était que la nature ? où était-elle ? Joseph de Maistre cherchait quelqu'un qui voulut bien le présenter à cette dame-là. Mais on ne savait pas où la prendre. Quand on la rencontrait, ou bien elle ne disait pas ce qu'on voulait lui faire dire, ou bien elle disait précisément ce qu'on ne voulait pas qu'elle dit.

 

L'embarras devint insoutenable, et les incrédules n'osèrent plus parjurer la nature.

 

A la place de la nature, les successeurs des encyclopédistes ont inventé la science. Mais dame Science n'étant pour eux que dame Nature vêtue à la moderne, la question importune du comte de Maistre se dresse toujours : Qu'est-elle ? d'où vient-elle ? montrez-nous ses papiers. Un monsieur ou quelques messieurs s'avancent, il est vrai, sur le bord de la rampe et affirment doctoralement qu'elle est là derrière eux dans la coulisse, prête à se montrer, que c'est elle qui de sa bouche infaillible leur a dit ceci et cela ; mais l'être mystérieux qu'ils annoncent toujours comme devant mettre fin à la vieille superstition chrétienne ne parait jamais.

 

C'est que ce qu'ils osent appeler la science n'est pas la science. Si la science pouvait être discréditée, ils la discréditeraient.

 

Heureusement, elle est au-dessus de leurs falsifications et de leurs calomnies ; l'Église en est la fidèle gardienne, car en éclairant sa marche et en l'empêchant de s'égarer, elle la préserve du suicide, en même temps qu'elle l'empêche de lever la main sur sa soeur aînée, qui est la foi.

 

Qu'est-ce donc en réalité que la science ?

 

 

Par WalkTsin - Publié dans : Non au Nouvel Ordre Mondial
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 25 février 6 25 /02 /Fév 12:22

La condamnation de Mgr Williamson annulée en Allemagne

par konigsberg

 

.

 

La justice allemande a annulé mercredi la condamnation pour négationnisme de l’évêque traditionaliste britannique Richard Williamson, en invoquant des erreurs de procédure.


Le parquet allemand a cependant indiqué à l’AFP qu’il allait déposer rapidement une nouvelle plainte contre Mgr Williamson, pour les mêmes faits, comme l’autorise une décision de la cour d’appel de Nuremberg (sud) annoncée mercredi dans un communiqué. La cour d’appel se prononçait comme instance de révision sur ce dossier.

Le tribunal de grande instance de Ratisbonne (sud) avait condamné le 11 juillet 2011, en appel, l’évêque catholique de 71 ans à une amende de 6.500 euros pour avoir nié l’existence des chambres à gaz et contesté le nombre de juifs morts dans les camps de concentration.…


En avril 2010, Mgr Williamson avait été condamné en première instance à une amende plus lourde, soit 10.000 euros pour “incitation à la haine raciale”, après avoir refusé de payer une amende de 12.000 euros proposée par le parquet de Ratisbonne pour échapper à un procès.


Ses déclarations, faites en Allemagne fin 2008, avaient été diffusées par la télévision suédoise le 21 janvier 2009.

La cour d’appel de Nuremberg (sud) a expliqué que “seule la diffusion en Allemagne et non l’interview elle-même, menée en privée, était susceptible de poursuites”. Or, “le motif d’accusation (au début de la procédure) ne précise pas que le contenu de l’interview (…) a été diffusé en Allemagne, ni où, ni comment”.


Les propos incriminés ne sont condamnables qu’en Allemagne et pas en Suède, la “description de leur mode de diffusion” en Allemagne était donc d’une “importance essentielle”, a souligné la cour d’appel.


Les avocats de l’évêque ont toujours plaidé que les journalistes suédois ayant interviewé Mgr Williamson, l’avaient assuré que ses propos ne seraient diffusés qu’en Suède.


L’interview, diffusée début 2009 alors même que le Vatican levait une excommunication à l’encontre de Mgr Williamson et de trois autres évêques intégristes, avait provoqué un tollé dans la patrie du pape Benoît XVI, qui n’est toutefois pas revenu sur sa décision.


Dans son livre d’entretiens “Lumière du monde”, le pape assure qu’il aurait pris une autre décision s’il avait été au courant auparavant de ces propos négationnistes.

Après l’éclatement du scandale, la chancelière allemande Angela Merkel avait publiquement appelé le pape Benoît XVI à condamner Mgr Williamson.


Plus tard, le pape a exprimé sa “pleine et indiscutable solidarité” avec les juifs et a condamné la négation de la Shoah.

 

Source: Le Nouvel Observateur

Par WalkTsin - Publié dans : Non au Nouvel Ordre Mondial
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 29 janvier 7 29 /01 /Jan 12:56

 

«La Gnose incarne l’hérésie protéiforme et éternelle

qui traverse les siècles 

 et véhicule la pensée ténébreuse de la Contre-Eglise. »

 

 

Aborder la question de la « Gnose », en écho à nos précédents articles portant sur les poisons violents que sont l’ésotérisme, l’occultisme ou la franc-maçonnerie, c’est, incontestablement, aborder un concept central placé au cœur d’un débat qui défraya le milieu traditionaliste ces dernières années, milieu qui se divisa profondément en deux camps irréductibles qui n’ont d’ailleurs, depuis, pas varié quant à leurs positions respectives.


Il convenait donc que nous nous exprimions, d’autant que La Question - dont le sens de son combat se définit clairement comme étant une œuvre de défense de la doctrine, hélas fort oubliée, de la théocratie et du droit divin pontifical -, a évidemment une position déterminée sur ce sujet et ne cherche pas à dissimuler ses analyses, acquises de longue date, qui pour nous se résument à ceci : toutes les luttes spirituelles qui se déroulent en ce monde depuis l’origine, sont une forme, en permanence actualisée, de la lutte éternelle engagée depuis la chute des anges dans le Ciel entre les « deux cités ».


I. Les deux postérités antagonistes


Posons tout d’abord un point essentiel afin d’aborder notre sujet, car si nous voulons bien comprendre le problème de la « gnose », il convient, en premier de lieu, de faire appel à une notion centrale qui permet de situer l’enjeu du problème : la Tradition. En effet, c’est à partir de cette notion, et uniquement à partir d’elle, qu’il est possible de savoir si l’Histoire est ou non traversée par un projet ténébreux antagoniste au projet divin, ces deux projets participant d’un combat de nature surnaturelle ?


 

La postérité de la femme c’est le Christ

et la postérité du serpent, c’est l’Antéchrist !

 

Dans ce qu’on l’appelle le « Protévangile », pièce maîtresse de la Tradition primitive, Dieu s’adressa au serpent après l’épisode de la tentation originelle en ces termes : «Je mettrai des inimitiés (au pluriel dans le texte : inimicitias) entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité ; elle te brisera la tête et tu la mordras au talon.» (Genèse, III, 15). Aujourd’hui, cette prophétie s’est réalisée en partie ; nous savons, par l’expérience et le témoignage des Pères de l’Eglise, que la postérité de la femme c’est le Christ et nous en déduisons que la postérité du serpent, c’est l’Antéchrist.

 

 

Dans les temps anciens, cette prophétie alimenta beaucoup les méditations des hommes qui « marchaient avec Dieu », parce qu’elle résumait l’histoire du monde ; beaucoup d’exégètes disaient que cette prophétie avait été donnée par Dieu pour soutenir l’espérance des premiers hommes, car elle formule l’espérance de la Rédemption. Les hommes justes espéraient dans brisement de tête, et redoutaient cette morsure au talon.


II. Division en deux formes distinctes de la Tradition


De ce fait, à la source de l’Histoire, il y a bien placées et définies par l’Ecriture Sainte, deux postérités qui représentent deux cités, deux camps, pour tout dire deux traditions. Pourtant si les deux traditions portent le même nom mais elles n’ont pas le même contenu. Il faut donc discerner, entre les deux, laquelle contient véritablement la Tradition primitive et laquelle est un rameau dévié.

 

 

  La Tradition première, qui contenait oralement toute la Révélation, a été l’objet de très graves altérations au cours des temps. Il s’y est mêlé des traditions profanes, non révélées par conséquent, lesquelles ont fini par envahir, étouffer et effacer toute trace de vraie Tradition, c’est-à-dire de la vraie Révélation divine. Et l’Histoire dela Religion sur la terre, jusqu’à Abraham, n’est autre chose que celle des altérations successives dela Tradition primitive, altérations qui produisirent les cultes païens, les sectes, les idoles, les courants déviants, les religions adorant de faux dieux à qui étaient offerts des encens et des sacrifices impurs.


A ceci correspond une conséquence : s’il est au monde, aujourd’hui, une religion capable précisément de parler de la Tradition originelle divine non souillée et d’en présenter le contenu, c’est le christianisme. Il n’y en a pas d’autres. Lorsqu’un ésotériste contemporain comme René Guénon (1886-1951) dit : «Le christianisme a oublié la Tradition, c’est l’Inde qui l’a conservée», il se trompe [1]. C’est exactement le contraire car toutes les religions païennes (et pas seulement l’hindouisme), ont quitté la ligne droite des jalons traditionnels avant Abraham et avant l’Ecriture. Elles ne possèdent donc, de la Tradition, que la version babélienne dont, justement, Dieu écarta la descendance et les fruits impies.

 


III. Altération de la Tradition

 

Toutes les religions païennes

ne possèdent de la Tradition,

que la version babélienne dont Dieu n’a pas voulu.

 

Le corollaire obligé de la confusion et de la dispersion après l’épisode de la tour de Babel, c’est la vocation d’Abraham. Il n’y a plus d’autre moyen pour Dieu, afin de perpétuer la Vraie Religion, que de constituer un « peuple-citadelle » qui en soit le gardien. Mais de quoi ce peuple serait-il le gardien, s’il n’y a plus rien à garder ? Or, l’apostasie était générale et irréversible, il n’y avait plus rien à garder. Il fallait donc que Dieu reconstitue, en même temps,la Tradition première (ou sacerdotale primitive) ; il fallait procéder à une nouvelle Révélation qui serait évidemment la répétition de la première, il fallait tout refaire de rien.


Ainsi, patiemment Dieu, de nouveau, se révéla à Abraham, Isaac et Jacob, en vue de reconstituer la Traditionperdue. C’est donc Moïse, après l’élection d’Abraham, qui fut chargé de recueillirla Révélation nouvelle par laquelle Dieu reconstituait la Tradition primitive oubliée. Mais, cette fois,la Révélation fut consignée par écrit : l’Ecriture Sainte.


En même temps, une organisation sacerdotale fut créée, qui veillera entre autres fonctions, à la conservation littérale de l’Ecriture. Et les générations futures n’auront qu’à se louer de la rigueur avec laquelle cette conservation sera réalisée. Nous connaissons donc aujourd’hui la Tradition Patriarcale, non pas directement et oralement, mais par l’Ecriture.


Comment savons-nous ce que Dieu a dit à Adam, puis à Noé ? Ce n’est certes pas par la Tradition puisqu’elle a été altérée et même oubliée. C’est pas l’Ecriture. Ceux donc qui n’adhèrent pas à l’Ecriture, comme c’est le cas des hindous, bouddhistes, taoïstes, polythéistes, etc., ne connaissent de la Tradition que ce qui en subsistait à Babel, c’est-à-dire la partie profane, cosmologique et récente ; la partie qui est sans valeur pour le Salut ; c’est d’ailleurs pour cela qu’ils ignorent le Salut et qu’ils le remplacent par la « délivrance », terminologie si prisée par René Guénon et l’ésotérisme.


Dès l’origine il y a deux « traditions », deux cultes,

ce qui signifie deux religions.

 

Dès l’origine il y a donc, non pas une Tradition, mais deux « traditions », deux cultes, ce qui signifie deux religions, l’une naturelle reposant uniquement sur l’homme, l’autre surnaturelle plaçant toutes ses espérances en Dieu seul et en sa Divine Providence. La suite des événements n’aura de cesse de confirmer ce constant antagonisme, cette rivalité et séparation entre deux « voies » dissemblables que tout va en permanence opposer, les rendant rigoureusement étrangères et inconciliables.


Il n’est pas indifférent de relever l’analyse pertinente de saint Augustin (324-385) au sujet de ces « deux postérités » engendrant deux traditions et donc « deux Cités » absolument irréconciliables et antagonistes, deux « Cités » que tout oppose et sépare, fondées sur des principes radicalement divergents, travaillant à des objectifs totalement contraires, poursuivant des buts à tous égards dissemblables [2]


IV. La « Gnose » au nom menteur


Qu’elle est la conséquence de cette division fondatrice ?


Elle s’impose aisément : S’il y a deux cités, deux postérités et deux traditions, il y a donc deux mystiques, deux cultes, deux « connaissances » !

 

 Et comment se dénomme en grec la connaissance ? « Gnosis » (γνώσις), en français « Gnose ». Il y a donc, en effet, deux gnoses, l’une authentique l’autre mensongère, et c’est cette dernière que saint Irénée de Lyon (IIe s.) qualifia de « gnose au nom menteur »  dans son ouvrage fondamental Adversus haereses (Contre les hérésies).


Face aux hérétiques saint Irénée insistera avec force sur l’Écriture et la Tradition : l’Église est une Tradition (traditio = transmission), une lignée sainte, une postérité divine. L’hérésie est la postérité du serpent, une postérité protéiforme, multiple, possédant d’innombrables visages et ayant eu différents noms des origines jusqu’à nos jours dans les erreurs contemporaines que sont le panthéisme, le naturalisme ou le modernisme condamnées par l’Eglise, erreurs qui sont les ultime expressions d’un même courant.


L’abbé Julio Meinvielle (1905-1973) écrivait donc avec pertinence :


 

« Dans toute l’histoire humaine, la pensée et la vie n’ont que deux formes fondamentales : la catholique et la gnostique ». (Abbé Julio Meinvielle De la Cabale au progressisme p. 357).

 

 


LA SUITE ICI ...



Par WalkTsin - Publié dans : Non au Nouvel Ordre Mondial
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 11 avril 1 11 /04 /Avr 16:30

 

 LA PHRASE QUI FAIT POLEMIQUE :


"Je vous confirme l'arrestation de Gbagbo qui se trouve actuellement à l'hôtel du Golf",il a été arrêté par les forces françaises qui l'ont remis aux forces républicaines".

 

porte-parole du camp Ouattara

  

 

 

------------------------------------------------

 

Tout à l’heure nous voyions dans les dépêches que les Forces Spéciales françaises avaient arrêtés Lauren Gbagbo, Paris ne démentait pas et confirmait même cette nouvelle. Confirmant que les VAB et ERC-90 avaient de même sécurisé la zone d’extraction, un appui aérien également déployé. Puis, d’un coup, une purge se fait les dépêches, Paris infirme, affirmant dés lors que ce sont les Soldats d’Ouattara qui ont arrêté le président déchu … Le gouvernement Français insistant et mettant en œuvre toute la communication possible pour se désengager de cette action.

 

 

Pourquoi cela, Paris a il peur, que très vite on n’étale que M. Bouygues, ami de M. Sarkozy et M. Outtara candidat mondialiste, sont de mèches, que l’argent et la politique nouvel ordre sont derrière tout cela. Ou bien Paris a peur que le bon peuple voie que la France a soutenu un candidat pas tout blanc, du point de vue moral bien sûr ?

 

Voire qu’on voie que nous avons participé à la commission de massacres en soutenant les fanatiques d’Outtara, Gbagbo n’est pas blanc pour autant. En effet, il semble qu’il y ait a des accusations extrêmement graves qui pèsent sur les deux camps, notamment de crimes contre les populations civiles, qui pourraient justifier que le tribunal pénal international s'en saisisse."

 

Ce serait préjudiciable qu’une enquête qu’on espère neutre montre qu’Ouattara est un criminel de guerre doublé d’un génocidaire de Chrétiens …

 

 

 

 

Le rôle déterminant de la France :

 

 

Intervention des hélicoptères de combat en vue de détruire  les armes lourdes de Gbagbo.

 

Engagement directe contre les positions de Gbagbo, tant au sol que par appui air.

 

 

 A la demande du Secrétaire général des Nations Unies, et de la résolution du Conseil de sécurité pour « protéger les populations civiles » intervention active manifeste.

 

Paris a t il outrepassé son mandat? Oui selon Gbagbo :« Honte à la France » disent ils déjà ...

 

Par WalkTsin - Publié dans : Non au Nouvel Ordre Mondial
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 31 mars 4 31 /03 /Mars 14:38

 

http://img230.imageshack.us/img230/3321/liberezvincentchainesnb.jpg

Vincent Reynouard est emprisonné depuis 265 jours pour ses idées dans les geôles de la république !

 

" Nul ne doit être inquiété pour ses opinions [...] la libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’homme ; tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement [...]." DDHC 1789

Par WalkTsin - Publié dans : Non au Nouvel Ordre Mondial
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 3 mars 4 03 /03 /Mars 14:27

http://www.catholique-reims.cef.fr/local/cache-vignettes/L200xH174/antoine-herouard_article-8dc9f.jpg

L'évêque jureur Herouard

 

Dîner du Siècle : La liste des participants dévoilée

Révélation. Mercredi 25 février, une liste confidentielle des membres de l’association « Le Siècle » a été mise en ligne depuis les Etats-Unis. Jusqu’à maintenant, ce club élitiste réunissant le gratin de la politique, des affaires et des médias avait tenté de maintenir le secret sur l’identité de ses adhérents. En vain.

 

 

Parmi eux le citoyen évêque  Herouard.

 

Source.


Par WalkTsin - Publié dans : Non au Nouvel Ordre Mondial
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Mardi 30 mars 2 30 /03 /Mars 13:14
Le professeur Montagnier lors d'une entrevue à propos du SIDA. Il explique que de simples mesures d'hygiène, d'éducation et d'alimentation, des mesures simples peu coûteuses mais qui peuvent faire beaucoup plus que les fonds globaux, grande campagne de dons etc. A fortiori cela réduirait les autres maladies comme la malaria, etc.

Par WalkTsin - Publié dans : Non au Nouvel Ordre Mondial
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 10 décembre 4 10 /12 /Déc 11:57

Passés progressivement sous le contrôle de Bruxelles, nos agriculteurs ont été obligés de se plier aux réglementations, aux contrôles et inspections, aux mises en jachères , aux quotas, aux  normes en tout genre. Ne parlons même pas des charges obligatoires de plus en plus lourdes  : cotisations à la MSA , de  leur retraite de misère, des taxes foncières et de succession.

Pourtant, il ne fallait pas qu'ils se plaignent ; il y avait bien les subventions et aussi la protection de l'UE, du moins avant les accords du GATT. Néammoins, si les revenus agricoles ont pu se maintenir au cours du temps, c'est au prix de l'élimination des petits producteurs et de l'augmentation de la taille des exploitations. Cela a été vrai surtout pour les céréaliers qui ne peuvent actuellement survivre avec moins de 100 à 150 hectares. Avec la dérégulation sur le prix du lait , la fin des quotas, voici maintenant venu le temps de la disparition annoncée du petit producteur de lait que les banquiers n'iront pas soutenir.

Tout cela, bien sûr, au nom de la loi du marché et de la libre concurrence. Au total, aujourd'hui c'est moins de 3 % de Français  qui vit et travaille dans l'agriculture contre 50 % en 1900. Cette évolution n'est pas due à la fatalité, elle a été délibérément programmée depuis des décennies par la ploutocratie mondialo-sioniste.
Le paysan a les pieds sur terre et la tête tournée vers le ciel et en l' arrachant à la terre, on le détache des valeurs qui ont fait depuis plus de 1000 ans le socle de la nation (en clair: Dieu, famille, patrie). Le génocide Vendéen perpétrée par la Convention,  la famine provoquée par Staline en Ukraine ont été en leur temps des solutions  pour se débarrasser de la paysannerie réactionnaire réelle ou potentielle, solutions certes plus drastiques et moins sophistiquées. On pourrait rapprocher de cela  la 1° guerre mondiale qui a été une hécatombe pour le monde paysan.

Aujourd'hui, en voulant instaurer une agriculture industrielle, Bruxelles et les instances mondiales (OMC) répondent de la même et impitoyable logique. Tout cela n'est pas étonnant; on le sait maintenant, le capitalisme et le socialo-communisme marchent la main dans la main en vue de la même finalité , le gouvernement mondial. C'est pour résumer, l'alliance de Marx et de Rothschild si bien dénoncée par le Pr Dommergue.
Dire qu'il existe encore des français pour écouter les discours lénifiants de Sarkozy !


  A lire :L' agriculture assassinée. par Jean-Clair Davesne publié in 1990, Éditions de Chiré
Par WalkTsin - Publié dans : Non au Nouvel Ordre Mondial
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 2 mai 5 02 /05 /Mai 10:30

 








Les Droits de l’Homme ne sont ils pas la négation des Droits de Dieu ?

 

 

Georges Clemenceau un jour a dit : « Depuis la Révolution, nous sommes en révolte contre l'autorité divine et humaine avec qui nous avons, d'un seul coup, réglé un terrible compte le 21 janvier 1793»

 

Et oui comme le dit si bien le Marquis de La Franquerie, depuis ce moment, en effet, aucun Gouvernement n'a osé rompre avec les Droits de l'Homme ; tous ont pactisé avec eux.

 

OR LES DROITS DE L'HOMME SONT LA NEGATION DE CEUX DE DIEU.

 

Tant que la France ne reprendra pas sa place de Fille aînée de l'Église, nous la verrons changer de Constitution tous les vingt ans ; rouler d'abîme en abîme, de révolution en révolution.

Le Marquis posait ainsi la question : Pourquoi ne trouvons-nous pas la stabilité depuis un siècle et demi ?

La réponse en toute simplicité expose des faits qui plus de deux siècles après le 21 janvier 1793, nous semble d’actualité. Celle-ci est : 

 

« PARCE QUE NOUS AVONS RENIE NOS TRADITIONS, DECHIRE NOTRE CONSTITUTION DE PEUPLE ELU DE DIEU. PHENOMENE UNIQUE DANS L'HISTOIRE DU MONDE, LA FRANCE EST LE SEUL PAYS QUI ABHORRE, DETESTE, MAUDIT SON PASSE, LE PLUS GLORIEUX ASSUREMENT DE TOUS LES PEUPLES ! »

 

Ainsi on se demande quel esprit de folle liberté a remplacé dans le cœur des Français, l’esprit de la seule Liberté véritable, descendue du Ciel, qui est la soumission à la volonté de Dieu.

Quel esprit d’égoïsme sec et empli de froideur a remplacé dans son cœur, l’esprit ardent de la Charité descendue du Cie qui est l’amour de Dieu et du prochain.

Quel esprit de manœuvres injustes et de politique mensongères a remplace dans son coeur la noblesse de sa conduite et la droiture de sa parole, conduite et parole autrefois dirigées par la vérité, descendue du Ciel, qui est Dieu lui-même.

 

Enfin…

Nous savons et nous nous employons à faire triompher nos idéaux, pour obtenir bonheur et plénitude du peuple de Dieu.

 

Je finirai par une citation particulière émanant de Notre Seigneur Jésus-Christ, qui par ces mots apaisants ne peut nous faire renoncer !

 

 

la France est toujours bien chère a mon Divin Cœur et elle Lui sera consacrée.

«mais il faut que ce soit le Roi lui-même qui consacre sa personne, sa famille et son royaume à Mon Divin Cœur ; qu'il lui fasse élever un autel, ainsi qu'on en a élevé un au nom de la France, en l'honneur de la sainte Vierge.

« je prépare a la France un déluge de grâces lorsqu'elle sera consacrée a Mon Divin Cœur, et toute la terre se ressentira des bénédictions que Je répandrai sur elle…».

 



Par WalkTsin - Publié dans : Non au Nouvel Ordre Mondial
Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires
Mercredi 23 janvier 3 23 /01 /Jan 22:30

bapteme_clovis1.jpg


La France
est Fille de L’Eglise est ce depuis le 24 décembre de l’an 496, date à laquelle Clovis Roi des Francs fut baptisé par Saint Rémi à Reims. Pendant 1297 ans les Rois de France, sous l’œil bienveillant de Dieu ont continué de veiller sur la France, et cela jusqu’au meurtre du Roi Martyr Louis XVI et de sa famille, par des « républicains » dont les prétextes étaient la liberté et le droit du peuple.


Les trois  « rois » qui lui succéderont, ne peuvent être reconnus Roi de France, Louis XVIII n’ayant jamais été sacré, Charles X étant Franc-maçon et Louis Philippe 1er étant lui même républicain ; puisque ladite révolution a permis à sa famille de redevenir « royale », alors  qu’elle avait été écartée du trône depuis 1643, date du sacre de Louis XIV. Quoi que l’on dise, Une République qui prône des notions de liberté et d’égalité ne peut être fondée sur des massacres comme celui de la famille royale ou des chouans… La République est un régime de terreur, qui est manipulé par des entités telles les Francs-maçons et les Illuminatis.
 

Encore aujourd’hui notre « Président » parle de Nouvel Ordre Mondial, le Vatican, lui aussi manipulé l’invite à visiter la basilique Saint Pierre, lui confit le titre de Chanoine d’Honneur, comment peut-on donner ce titre à un représentant d’un régime qui a massacré l’Eglise, l’a séparé de l’état au début du vingtième  siècle, un régime qui n’a jamais rien fait en faveur de l’Eglise, un régime qui favorise l’avortement, et le remplacement d’églises par des mosquées, comment peut-on l’inviter dans un des lieux les plus saints de notre religion. La Vérité c’est que la République nous ment, on raconte aux enfants dans les écoles que la révolution de 1789 représente la Liberté, on nous apprend la Marseillaise, « qu’un sang impur abreuve nos sillons », mais c’est le sang des Français qui a coulé, des hommes libres décapités sur une simple dénonciation de conspiration, des gens tués car qu’ils souhaitaient juste s’exprimer, et pourtant la République ose défendre les libertés.

 

 Après la mort du Roi vient celle de la Reine, dont le procès fut le plus trafiqué de tous les temps, mais bon, c’est la présomption d’innocence selon la République. Puis on laissa mourir un enfant de 9ans dans un cachot, motif, il est fils d’un Roi. Voilà ce que sont les symboles de cette belle république que vous chérissez vous les républicains.

 

Car si l’on dit que la république est meilleure que la monarchie, qu’on m’apporte les preuves de ces mensonges !

 

 Les républicains comparent un régime républicain du 21éme siècle à un régime monarchique du 18éme, cela ne veut rien dire !

 

 Aujourd’hui la France est manipulée, les trois quarts des politiciens sont corrompus, on nous garde dans l’ignorance, alors qu’on nous parle de Lliberté, Internet est aux mains des Illuminatis et des régressistes républicains, la preuve, nos frères qui  publient articles, tribunes ou vidéos, souvent  magnifiques, sont régulièrement censurés… qu’est ce que cela veux dire ? On nous donne à voir ce que l’on veut nous faire croire !

 



 Il faut donc se mobiliser, se manifester, faire comprendre à la République que nous ne sommes pas républicains, il faut soutenir les Légitimistes en Faveur de Louis XX, seul héritier de la couronne de France, descendant de Saint Louis, qui porte le titre avec Honneur.
 

 

envena041113_1_p.jpg




Alexandre

Par WalkTsin - Publié dans : Non au Nouvel Ordre Mondial
Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires

télécharger le film CRISTIADA

Pour télécharger le film et les sous titres grâce au site la barque de Pierre cliquez sur l'image

Citations à méditer.

« Mon âme exalte le Seigneur, et mon esprit exulte de joie en Dieu mon Sauveur, car le Tout-puissant a fait pour moi de grandes choses. Saint est son nom. »
undefined

Suis-je prêt à me présenter devant le Seigneur ?

      Suis-je prêt à mourir? Mes affaires temporelles sont-elles en règle et mon testament bien fait? Ma conscience est-elle en règle? N'ai-je rien à craindre pour mes confessions, mes communions, l'accomplissement des devoirs de mon état? 

      Si je savais devoir mourir à la fin de cette journée, comment la passerais-je? Comme j'en emploierais bien tous les moments! Si je savais devoir mourir après cette prière, comme je prierais avec attention et ferveur! Si ce devait être après cette confession, après cette communion, après cette messe, cette visite au saint Sacrement, comme je ferais saintement toutes ces saintes choses! Rentrons ici en nous-mêmes, et comprenons quel changement opérerait en nous et en toute notre conduite cette pensée de la mort bien méditée.

La Sainte Bible :



"La justice élève les nations, et le péché rend les peuples misérables."



 Napoléon Bonaparte :


"La première des vertus est le dévouement à la patrie."

 

Stendhal :

stendhal-copie-1.jpg

"La vraie patrie est celle où l'on rencontre le plus de gens qui vous ressemblent."


- Saint Jose-Maria :
"Le chemin de l’amour s’appelle sacrifice"
- Lt Tom Morel : "Je cultive le prestige, non pour une vaine gloire mais pour élever les âmes vers Jésus: Il est mon grand  potentiel d'énergie; s'Il n'était pas dans mon cœur, je sens que je ne pourrais rien faire".

 




> Les Auteurs moins connus voire anonymes mais pertinents :

"Le guerrier ne fait que porter l'épée pour le compte des autres. C'est un seigneur puisqu'il accepte encore de mourir pour des fautes qui ne sont pas les siennes, en portant le poids du péché et de l'honneur des autres."

"Une nation s'affaiblit lorsque s'altère et se corrompt le sentiment de l'amour de la nation et de la pratique religieuse" 


Ce en quoi nous puisons l’espoir, l’essence de tout. 

 

Nos Papes ont dit:

 
Grégoire IX a dit :

http://www.histoiredesjuifs.com/images/B_Gregor_X.jpg

"Ainsi, Dieu choisit la France de préférence à toutes les autres nations de la terre pour la protection de la foi catholique et pour la défense de la liberté religieuse. Pour ce motif, le royaume de France est le royaume de Dieu ; les ennemis de la France sont les ennemis du Christ.
De même qu'autrefois la tribu de Juda reçut d'en-haut une bénédiction toute spéciale parmi les autres fils du patriarche Jacob ; de même le Royaume de France est au-dessus de tous les autres peuples, couronné par Dieu lui-même de prérogatives extraordinaires.
La tribu de Juda était la figure anticipée du royaume de France."
 

Saint Pie X a dit :


http://www.sainte-philomene.info/images/St_Pie_X.jpg
"Vous direz aux français qu'ils fassent trésor des testaments de saint Remy, de Charlemagne et de saint Louis, ces testaments qui se résument dans les mots si souvent répétés par l'héroïne d'Orléans : "Vive le Christ qui est Roi des Francs !"
A ce titre seulement, la France est grande parmi les nations ; à cette clause, Dieu la protégera et la fera libre et glorieuse ; à cette condition, on pourra lui appliquer ce qui, dans les Livres Saints, est dit d'Israël : que personne ne s'est rencontré qui insultât ce peuple, sinon quand il s'est éloigné de Dieu.
Ce n'est pas un rêve, mais une réalité ; je n'ai pas seulement l'espérance, j'ai la certitude du plein triomphe."


Jean Paul II a dit
:

"Oui, l'Eglise doit au peuple de France, qui a beaucoup reçu et aussi beaucoup donné, quelques-unes de ses plus belles pages : des grands ordres religieux, tels Cîteaux et les chartreux, aux cathédrales ou à l'épopée missionnaire commencée au siècle dernier. La générosité de ses œuvres et de sa pensée lui a valu l'amitié de nombre de peuples, et parmi les plus pauvres. Puisse la France continuer à y trouver ses raisons d'être !" 


Léon XII a dit :

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/2/26/LeoXII.jpg/150px-LeoXII.jpg
En premier lieu, arrachez à la franc-maçonnerie le masque dont elle se couvre et faites la voir telle qu'elle est.
Secondement, [...] instruisez vos peuples; faites leur connaître les artifices employés par ces sectes pour séduire les hommes et les attirer dans leurs rangs, montrez leur la perversité de leur doctrine  et l'infamie de leurs actes."


Paul IV a dit dans sa bulle* :

Paul-IV.jpg

Si jamais un jour il apparaissait qu'un Evêque, faisant même fonction d'Archevêque, de Patriarche ou de Primat; qu'un Cardinal de l'Eglise Romaine, même Légat; qu'un Souverain Pontife lui-même, avant sa promotion et élévation au Cardinalat ou au Souverain Pontificat, déviant de la foi Catholique est tombé en quelque hérésie, sa promotion ou élévation, même si elle a eu lieu dans la concorde et avec l'assentiment unanime de tous les Cardinaux, est nulle, sans valeur, non avenue

*
(Cum ex Apostolatus Officio)

Oraison

Un hymne à l'Honneur par le Père Jean Paul Argouarc’h :


"Seigneur vous l’avez endormi
Dans une paix certaine
Entre les bras de l’espérance et de l’amour.
Ce vieux coeur de soldat n’a point connu la haine.
Pour la France et pour vous il a combattu avec beaucoup d’amour.
Que Notre Dame d’Afrique,
Que Notre Dame d’Indochine,
Que Notre Dame de la Mer,
Vous accueille, Commandant, avec Sainte Anne.
Et qu’Elle étende son blanc manteau sur la France.
A genoux les enfants ;
A genoux les hommes ;
Et debout la France ! "

Prières

pri--res.jpg

Saint Michel, priez pour moi.
Saint Ange gardien, assistez-moi.
Mon saint Patron, protègez-moi.
Sainte Marie, Reine des Anges, veillez sur moi.

Saint Michel Archange de ta lumière éclairez-nous,
Saint Michel Archange, de tes ailes protègez-nous,
Saint Michel Archange, de ton épée défendez-nous.

Commentaires Récents

Présentation

Messe de Toujours



Litanies des Saints



Magnificat



Monseigneur

Rechercher

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés