Manuel Valls chez lui dans la communauté juive

Publié le par WalkTsin

Manuel Valls: les juifs de France "peuvent porter avec fierté leur kippa!"


 

Déjà très en forme dans les sondages, Manuel Valls a reçu dimanche matin un accueil triomphal de la part de la communauté juive à l'occasion de la cérémonie des voeux de la nouvelle année.Le Président du Consistoire Joël Mergui, le Grand rabbin de France Gilles Bernheim et le Grand rabbin de Paris Michel Gugenheim ont reçu le ministre de l'intérieur et des cultes Manuel Valls avec beaucoup de chaleur salle Jérusalem à la Grande synagogue de la Victoire dans le 9è arrondissement de Paris. Le président du Consistoire a tenu à remercier Manuel Valls pour l'attention qu'il porte à la communauté juive de France, mais aussi pour la fermeté dont il a tout de suite fait preuve lors de l'affaire Merah. Le Grand rabbin de France a ajouté : " depuis l'élection présidentielle, c'est un sans faute " au sujet de l'action du ministre.Manuel Valls a alors débuté son discours en souhaitant un " amical, chaleureux, laïque et républicain chana tova ". Très applaudi lorsqu'il a répété par deux fois : " Oui les juifs de France peuvent porter avec fierté leur kippa ", il répondait directement aux propos de Marine le Pen rapportés dans Le Monde de vendredi 21 septembre qui appelait à interdire le port du voile et de la kippa dans la rue. " Notre modèle républicain reste un modèle de vivre ensemble. La laïcité est un cadre, chaque religion a ses rites et ses traditions. La liberté de croyance c'est la liberté de porter la kippa, de manger cacher, de faire une circoncision " a-t-il expliqué. Manuel Valls a redit ce qu'il avait déjà confié au JDD, à savoir que Marine le Pen était une " incendiaire du débat public " sur cette question." La France a besoin des juifs de France " a-t-il là aussi répété deux fois, sous les applaudissements de la salle. Enfin, il a conclu sur l'attachement de la France à la sécurité d'Israël, se situant dans la lignée de Blum, Pierre Mendès-France, Lionel Jospin et François Mitterrand, " toujours aux côtés de l'Etat hébreu. "Un ministre des cultes très (...) Lire la suite sur lexpress.fr

Commenter cet article