Les homos de la Barjot n'ont pas le droit de cité

Publié le par WalkTsin

 

 Septième cercle, troisième giron : les violents contre Dieu et contre la nature

 Dans l’atmosphère étouffante d’un désert de sable que couvre une pluie de flammes se lamentent les Blasphémateurs (chant XIV)

Bruneto Latini et ses compagnonsSodomie et Tabou (Chant XV)

ce du vrai qui a visage de mensonge

L’homme doit fermer la bouche autant qu’il peut

car sans avoir de faute il peut se faire honte »

 Les «  sodomites » sont d’autant plus dangereux et mauvais qu’ils sont plus affables et présentent meilleure figure, il faut les  frapper d’ostracisme pour s’épargner « la honte » qu’il y aurait à les côtoyer,

L’anathème sur la sodomie est une constante, l’acte amoureux est dans la perspective de la reproduction. Les  viles concupiscences a fortiori contre nature mènent en enfer !

Commenter cet article