La crise ... de l'âme

Publié le par WalkTsin

Un très beau texte de Léon d'une portée qui de nos jours nous semble malheureusment prophétique, beaucoup à comprendre, beaucoup à prendre en compte à la lecture de ses sages et sensées paroles...

 

 

--------------------------------------------------------------------

 

 

L’agonie de notre temps git là.


Le siècle ne s’effondre pas faute de soutien matériel.

 

Jamais l’univers ne fut si riche, comblé de tant de confort, aidé par une industrialisation à ce point productrice.


Jamais il n’y eut tant de ressources ni tant de bien offerts.


C’est le coeur de l’homme, et lui seul, qui est en état de faillite. C’est faute d’aimer, c’est faute de croire et de se donner, que le monde s’accable lui-même des coups qui l’assassinent.


Le siècle a voulu n’être plus que le siècle des appétits. Son orgueil l’a perdu.

 

Il a cru à la victoire de la matière enfin assujettie par son esprit. I

 

l a cru aux machines, au stocks, aux lingots sur lesquels il règnerait en maître.

 

Il a cru, tout autant, à la victoire des passions charnelles projetées au-delà de toutes les limites, à la libération des formes les plus diverses, des jouissances, sans cesse multipliées, toujours plus avilies et plus avilissantes, des pauvres êtres vidés.

 

 Nous devons retourner à des temps spartiates, guidés par des chefs rudes et intraitables, sans compromissions et sans flétrissures.

 

Bousculant un régime taré, sceptique, vidé d’idéal, la génération nouvelle doit imposer au plus tôt au pays son honnête et son intransigeance.


Nous pensons au jour où tout sera cassé, ou il n’y aura plus un instant à perdre… Nous voulons être prêts a ce moment-la.

 

Léon DEGRELLE

Commenter cet article