"J'ai mal à la France, je prie pour la France"

Publié le par WalkTsin

http://auto23652.a.u.pic.centerblog.net/t1n7xvu5.jpg

 

Du 16 au 24.

 

 

 

Réciter trois Je vous salue Marie pour la France précédés de l’invocation :
« Petit Enfant Jésus de la crèche, nous t’en supplions, donne par ta naissance une nouvelle naissance à la France . »

Je vous salue Marie, pleine de grâce, le Seigneur est avec vous, vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort. Amen.

 

Puis ajouter :

 

« Seigneur Jésus, aie compassion de la France, daigne l'étreindre dans ton Amour et lui en montrer toute ta tendresse. Fais que, remplie d'amour pour toi, elle contribue à te faire aimer de toutes les nations de la terre. Ô Amour de Jésus, nous prenons ici l'engagement de te rester à jamais fidèles et de travailler d'un cœur ardent à répandre ton Règne dans tout l'univers.

Amen »

P

 

Cette prière a été dictée par le Christ le 14 novembre 1945 au vénérable Marcel Van (1928-1959) dont la cause de béatification fut ouverte par Jean-Paul II. Jésus la lui avait ainsi présentée : « Petit enfant de mon Amour, écoute, je vais te dicter une prière, et cette prière, je veux que les Français me la récitent. » Il lui dit ensuite : « Ô mon enfant, dis aux Français que cette prière est celle-là même que je veux entendre de leur bouche. Elle est sortie de mon cœur brûlant d'amour et je veux que les Français soient les seuls à la réciter. Quant à toi, mon enfant, je veux que tu la récites aussi, mais tu la réciteras également en français. »

 

 

version imprimable

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article