Et une publication du gouvernement ...

Publié le par WalkTsin

 

Voilà une attaque de la Franc Maçonnerie maintenant, si nous doutions de notre pur combat nous en somme désormais certains.

Le ministère de l’inculture relaie une dépêche de l’AFP, agence aux mains des loges...

Certes le ministre de la  Culture n’a pas ordonné à ses sbires de parler des pédophiles de peur d’apparaître avec son frère en Satan Le général Germanos, dans le sinistre reportage du bobard d’or PUJADAS, un nom qui sonne comme Judas …

Les organes d’Etat s’en mêlent, l’alliance Mamon-Béllial qu’est le conglomérat Media-Etat est en action, ils veulent détruire l’Eglise, la France, le Pape. Nous maintiendrons, les chiens enragés du grand Orient ne prévaudront pas !

C'est au tour de la DIRECTION GENERALE DES MEDIAS ET DES INDUSTRIES CULTURELEES dépendant du MINISTERE DE LA CULTURE de nous faire l'honneur de parler de l'affaire des infiltrés ...

 


 

 


PENDANT QU ON ASSASSINE UN PRETRE

 


 

Eglise Sainte-Marguerite, Marseille.

Eglise Sainte-Marguerite, Marseille, mardi soir.


C’est un voisin du père Hugues Madesclaire, 42 ans, qui a alerté les secours, mardi soir, vers 21 heures, selon La Provence.

Quand ces derniers sont intervenus dans le presbytère de la paroisse Sainte-Marguerite, dans le 9ème arrondissement à Marseille, dans les Bouches-du-Rhône, ils ont découvert le corps sans vie de l’ecclésiastique.

La victime gisait dans une mare de sang, une laie béante au niveau de la gorge.

 

Le corps du religieux présentait plusieurs entailles sur les avant-bras.[ du à la DEFENSE?]

 

Un couteau de cuisine a été retrouvé par les enquêteurs dans un lavabo.[ALORS QU IL EST SUR SON LIT ???]

 

Les pompiers ont retrouvé, sur les lieux du drame, une lettre écrite de la main du prêtre, précise aussi La Provence.

 

Une lettre dans laquelle le père Hugues Madesclaire, dit «regretter certains actes».

 

Une lettre qui pourrait accréditer la thèse du suicide.[MAIS OUI ...]

Mais les policiers n’écartent pas pour autant la thèse du meurtre.

 

Les enquêteurs ayant remarqué que la plaie à la gorge était particulièrement profonde, "comme si on avait voulu décapiter le religieux", précise aussi Europe 1. [COMME CHEZ LES MUSULMANS...]


L’autopsie du corps du prêtre doit être pratiquée ce mercredi.

 

«Devant de tels événements, la tentation est grande de vouloir tout savoir, tout expliquer. Je souhaite que l'on se tienne dans une sage réserve et qu'on respecte sa personne», a déclaré, ce mercredi, Mgr Georges Pontier, l’archevêque de Marseille.

 

 

Commenter cet article

Ninelene 23/04/2010 20:04


Ne tirons pas de conclusins hâtives... la lettre était bien de sa main. Son entourage le dit dépressif. Combient portent leur croix avec le sourire, puis s'écroulent... Soyons pudiques et
respectueux de son histoire, et prions pour son assassin, que ce soit un autre, ou qu'il l'ait porté en lui-même.