Ernst Jünger

Publié le par WalkTsin

 

http://norwitch.files.wordpress.com/2010/05/junger.jpg

 

Que vient faire ce Teuton dans notre galerie de Gaulois me direz-vous ? Eh bien, je vous répondrais tout d'abord en vous disant que M.Jünger était un amoureux de Culture française au sens le plus noble du terme et qu'ensuite il parlait un français aussi admirable et doux aux oreilles que celui de notre bon pape Benoît.

 

Ensuite, pour ceux qui verraient en Jünger un nazillon ou un affreux pangermaniste soit par stupidité soit par méconnaissance de cet homme fascinant je répondrai que Jünger fut un des principaux opposants au nazisme, non pas un opposant politique du genre du socialiste allemand en exil à Capri mais un opposant aux principes mêmes du nazisme: le  plébénianisme (permettez ce néologisme).

 

Oui Jünger plaidait pour l'élite et l'aristocratie contre le démagogisme ( décidément ) de certains nazis dont Hitler. Pas une aristocratie de caste, nobiliaire, faite de prébendes comme celle des grands prêtres du temple de Salomon du saint veau d'or actuelle, non l'aristocratie des combattants animés d'une foi ardente.

 

C'est à dire ce que nous voulons devenir, une aristocratie de l'Esprit contre la matière, de l'Honneur face à la veulerie ambiante.

 

Jünger fut un combattant du front, je veux dire par là qu'il était toujours en première ligne face à l'Ennemi ploutocratique.

Sa posture a toujours été d'être comme le disait si bien le poète Maurras sur la "dentelle du rempart" c'est à dire en position de guetteur qui du rempart voit approcher l'ennemi parce qu'il est au sommet, parce que de là où il est il voit toutes les menaces venir de l'horizon avant les pleutres et les fourbes bien abrités en bas.

 

Comme Jünger nous voulons être les prophètes de notre temps, comme Jünger nous voulons protéger notre terre de la peste qui prospère sur le fumier de la bourgeoisie française.

 

Jünger c'est une attitude, une posture qui nous plaît parce qu'elle est celle des grands rapaces qui du haut de leurs sommets peuvent fondre sur leur proie diabolique tout en pouvant regarder le soleil de la Vérité qui nous anime sans risque de détourner le regard.

 

Pythéas

Commenter cet article