Du mépris des vanités du monde

Publié le par WalkTsin


I 1 “Qui me suit ne marche pas dans les ténèbres”, dit le Seigneur.
2 Telles sont les paroles d’avertissement du Christ. Si vraiment nous voulons la Lumière, être délivrés de toute cécité du coeur, il nous faut aller jusqu’à imiter Sa vie et Sa conduite.
3 Par-dessus tout, nous devons nous appliquer à reproduire la vie de Jésus-Christ.
II 4 La doctrine du Christ surpasse toutes celles des saints. Qui posséderait Son Esprit, y trouverait la manne cachée.
5 Cependant, ils sont nombreux ceux qui entendent fréquemment l’Évangile, mais ne ressentent que de pauvres désirs, parce qu’ils ne demeurent pas dans l’Esprit du Christ.
6 Qui veut pénétrer les paroles du Christ, les pleinement goûter, doit s’appliquer à conformer toute sa vie à la Sienne.
III 7 Que te sert de discuter avec hauteur sur la Trinité, si, par manque d’humilité, tu déplais à la Trinité ?
8 En vérité, les grands mots ne rendent ni saint, ni juste, mais la vertu dans la vie rend, à coup sûr, ami de Dieu.
9 Il vaut bien mieux ressentir la componction que d’en connaître la définition.
10 Quand tu connaîtrais toute la lettre de la Bible et tous les dits des philosophes, en quoi cela t’avancerait-il, sans l’Amour de Dieu et sans Sa Grâce ?
11 “Vanité des vanités, tout n’est que vanité”, hors aimer Dieu et le servir, Lui seul.
12 La souveraine sagesse, c’est, par le mépris du monde, de viser au Royaume du Ciel.
IV 13 Vanité donc, de rechercher des richesses périssables et de compter sur elles.
14 Vanité, aussi, de courir après les honneurs et de se pousser aux premières places.
15 Vanité de suivre les désirs de la chair et de convoiter ce qui, plus tard, est cause de punitions rigoureuses.
16 Vanité de préférer une longue vie, et de se soucier peu d’une vie de bien.
17 Vanité de tout attendre de la vie présente, et de ne pas prévoir les choses à venir.
18 Vanité d’affectionner ce qui passe à toute allure, et de ne pas se hâter vers les demeures de la joie éternelle.
V 19 Souviens-toi souvent de cette parole : L’oeil n’est pas rassasié de voir, ni l’oreille d’entendre.
20 Travaille donc à retirer ton coeur de l’amour des choses visibles et à te porter vers les invisibles.
21 Car ceux qui suivent l’attrait du sensible souillent leur conscience et perdent la grâce de Dieu.
Thomas A Kempis – L’imitation de Jésus-Christ – XVè siècle

Commenter cet article

Organiste39 12/09/2012 13:16

Un autre texte fondamental pour apprendre à se détacher du monde :
La Règle de St Benoît

Commencer sa journée en en lisant un extrait change la façon dont nous allons appréhender tous les évènements de notre journée...

Essayez! :-)