Chronique et illustrations d'une nuit de vrai "Printemps Français".

Publié le par WalkTsin

Écrit par CIVITAS   SITE DE CIVITAS

Vers 22H hier soir, après notre manifestation rue de Tournon, France Jeunesse Civitas et son président Alain Escada se sont rendus à une autre manifestation place Edmond Rostand aux abords du Sénat pour tenter de donner à ce rassemblement une allure de vrai Printemps Français et renforcer un durcissement de ton que les circonstances exigent.

Mission remplie !

Bientôt, c'est autour de nos drapeaux français (avec le Sacré Coeur) qu'une foule d'environ 3000 personnes s'est rassemblée en reprenant notre cri de ralliement:

"France Jeunesse Chrétienté ! "

Civitas, printemps français, loi taubira

Cette France jeune et réelle a ainsi pu exprimer son opposition au projet de loi Taubira, à l'aveuglement et à l'autisme du gouvernement socialiste et du président de la république.

" Hollande, Taubira démission! "

Photo0530.jpg

Alain Escada était au premier rang des manifestants. 

Civitas, printemps français, loi taubira

 La foule faisait paisiblement face aux forces de l'ordre. 

N'ayant pour seules armes que ses chants et ses slogans.

Civitas, printemps français, loi taubira

Se sentant certainement gravement menacés par les chants et slogans de ces jeunes manifestants qui ne faisaient que crier paisiblement leur opposition à ce projet de loi inique et leur attachement à la famille, les forces de l'ordre se sont mises à faire usage de gaz, sans parcimonie !

Civitas, printemps français, loi taubira

Après un gazage, la solution pour se rétablir: le citron !

Civitas, printemps français, loi taubira

Les producteurs français de citron ont de beaux jours devant eux. 

Civitas, printemps français, loi taubira

Des jeunes faisant face aux camions des forces de l'ordre.

civitas, printemps français, manifestation devant le sénat, loi taubira,

Un cliché qui rapelle "Tiananmen" "Prague" ou "Budapest" !

Civitas, printemps français, loi taubira

Alain Escada dans le car des  forces de l'ordre.

Après s'être fait encercler dans la cohue par les forces de l'ordre, certains d'entre nous dont Alain Escada et un prêtre, ont été interpellés et conduits dans un commissariat du nord de Paris pour un contrôle d'identité.

Dans le car de police qui nous emmenait, puis au commissariat, l'ambiance était excellente!

Chants, slogans et chapelet chanté nous ont permis de ne pas voir le temps passer!

Le vrai Printemps Français est en marche!

On ne lâche rien!


Commenter cet article

sabrina 15/04/2013 18:59

L'attaque se faite par "adobe flash player plugin 11"
Il faut supprimer ce mouchard de l'ordi, comme google chrome!

amitiés et un grand merci pour tous vos envois hyper intéressants