La Judéo-maçonnerie veut nommer les prêtres !

Publié le par WalkTsin


opus_dei.1194478886.jpg

Le maire de Toulouse « indigné »

Le maire de Toulouse, Pierre Cohen, se montre atterré par la nomination d'un prêtre de l'Opus Dei dans l'une des principales paroisses de la Ville rose. « Je suis à la fois surpris et choqué. L'Opus Dei est l'une des organisations les plus dures de l'Église avec, par le passé, des rapprochements scandaleux avec l'extrême-droite espagnole et le pouvoir franquiste. L'Opus Dei s'inscrit dans cette lignée. Je suis indigné. »

La dépêche

Il serait judicieux de savoir si le sieur Co-haine est aussi critique sur les nominations au sein de la communauté Loubavitch ultra orthodoxe...

Naturellement la colère et "l'indignation" ne saurait concerner cette communauté "parfaitement intégrée", et "toujours innocente", les Juifs étant toujours très pudiques dès lors qu'il s'agit de leurs petites affaires.

L'attaque contre l'Opus Dei est une passion du Grand Orient de France, il y a peu encore dirigé par le Juif Bauer. La haine envers l'église catholique est d'ailleurs chez les sionistes une véritable vocation depuis qu'ils sont crucifié le Christ il y a de cela plus de deux mille ans.

Co-haine est donc surpris que le prêtre nommé dans sa commune ne soit ni gay ni franc maçon, qu'il ne soit pas Juif non plus comme le très regretté Cardinal Lustiger, guère progressiste comme les marxistes infiltrés dans la hiérarchie catholique, même pas militant en faveur de l'avortement, du mariage homosexuel ou de l'adoption d'enfant par des dégénérés transexuels. Bref que le prêtre nommé soit catholique.

Surpris, "indigné" même. Et Dieu sait que l'indignation d'un Juif fait beaucoup de bruit dans la presse Juive. Il est vrai que depuis longtemps les sionistes ont manifesté un soin particulier à mater le clergé français pour le faire évoluer dans le sens convenant à leurs objectifs, quitte à monter des campagnes de presse ordurières contre le Vatican et sa résistance. L'Opus Dei concentre sur lui tous les fantasmes des partouzards invertis de la gauche laïque sioniste.

Ainsi Co-haine agite le fantôme de Franco qui résista, faut il le rappeler, à une agression en règle de la part du judéo bolchevisme incarnée par l'Union Soviétique alors complètement verrouillée par les sionistes. Un pouvoir sioniste qui au même moment assassinait les ukrainiens par millions: le NKVD, la police politique soviétique, encadrant le génocide par la famine était en effet composé en Ukraine de 90% de Juifs. En Espagne aussi la surreprésentation des Juifs dans les Brigades Internationales est caractéristique de cette collusion entre meurtres de masse communistes et judaïsme. Les Brigades manifestèrent effectivement leur humanisme européen en violant les bonnes soeurs et en liquidant les curés. 

C'est toujours cette bonne vieille haine du catholicisme de la part du Judaïsme international militant qui organisa la révolution d'octobre avec l'appui des banquiers Juifs new yorkais par l'intermédiaire de Lev Bronstein dit Trotsky. Et ces espagnols ont encore eu l'audace de vouloir résister à ce coup d'état judéo-bolchevique, et ô scandale, au nom de leur foi !

Merci à Co-haine de nous démontrer par A+B que le Judaïsme n'est pas soluble avec l'Europe, ni avec rien du tout d'ailleurs.

http://borislelay.blogspot.com/

http://webresistance2.hautetfort.com/

Publié dans Cathophobie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
quel ramasis de conneries tout de même...
Répondre