La Chasse aux Cathos

Publié le par WalkTsin

Ce récit est bien réel, ce n’est pas une fiction, bien entendu, les grands médias n’en parleront pas, il faut pour en trouver source chercher dans les petites gazettes, mais bon, on connaît le refrain, après la destruction de nos églises voilà la chasse aux « cathos », décidément en terre de France, fille aînée de l’Eglise, il n’est plus bon d’être catholique !

J’aime parfois à penser la situation inverse, l’état qui détruit les mosquées et autres synagogues, et les Français de Souche  qui harcèlent et massacrent les musulmans, mais là c’est de la fiction, et en plus tout le Monde serait au courant, le GIGN dépêché, AFP, Reuters en action, et le tribunal international saisit…

C’est ce qu’on appelle la Liberté, l’Egalité et la Fraternité.

  

 

 

Niafles : la chasse aux cathos s'accentue


25.06, 10:00. Les catholiques de Niafles avaient, bien évidemment, réoccupés l'église de Niafles dès lundi. Ils montent une garde vigilante

26.06, après-midi. Dans l’après midi de ce jour, plusieurs témoins ont vu le premier adjoint au maire pratiquer un rituel autour de l’église en compagnie d’un homme dont on a déduit qu’il était un sorcier.

26.06, 23:00. Le père Thirault, curé officiel de la paroisse dont dépend Niafles, appelé au téléphone, a accepté de remettre une réunion importante où il s'était engagé, pour venir sur place, dans quelques minutes, à Niafles, tenter de calmer l'émeute. Geste courageux et qu'il convient de saluer !

un groupe de personnes hostiles étaient devant l'église, très menaçantes et la voiture de Luc Perrel a été endommagée, Luc est parti en trombe quand les gendarmes arrivaient : Luc est en garde à vue à la gendarmerie de Cossé-le-Vivien. On n'en sait pas plus. Présence de 20 gendarmes pressés d'en finir.

26.06, 23:30. trente ou quarante émeutiers entourent l'église de Niafles. Quelques fidèles sont enfermés à l'intérieur de l'église.

Un reportage de FR3 montre la tension et la haine, non plus "anti-tradi" mais bien "anti-catholique" qui a été attisée, fomentée, provoquée. Je vais essayer de nous le procurer très vite et de la mettre sur le site de la gazette de Niafles.

Un sorcier a même été appelé à la rescousse pour ... mettre des petits tas de sels, et ... jeter des sorts sur les catholiques ...

26.06, 23:45.
Depuis 23 h 45 le Curé de Craon (dont dépend Niafles) et le Vicaire Général sont dans l'église avec la garde et le secrétaire de l'association.

Jacques est dehors et attend la sortie délicate des autorités religieuses qui auront enfin vu l'ambiance qui règne à Niafles. Jacques s'est fait menacer et un gendarme lui a dit : votre présence est une provocation... On progresse !

Mgr attend-il un massacre ?

Il y a actuellement une cinquantaine de méchants aux propos amènes (pourris, ordures...). Il commence à faire frais dehors et la nuit avance...

27.06, 02:15. Appelé pour tenter d’apaiser les esprits, monsieur l’abbé Thirault, curé de Craon s’est longuement entretenu avec les fidèles présents dans l’église. En sortant, celui-ci a été hué par la horde haineuse.

27.06, 02:30.
Quelques minutes plus tard, il était environ 2h30, La meute donnait l’assaut : la porte arrière pourtant bien consolidée, a été pulvérisée sous les coups de masse et de cognée dans un fracas d’enfer. Les gendarmes, appelés en grands renforts ont heureusement pu intervenir à temps pour empêcher la bande furieuse de se répandre dans l’église et d’en hacher menu les occupants légitimes.

Hélas, les forces de l’ordre ayant interdit toute photographie, l’identification des coupables sera sans doute difficile.

Les fidèles envisagent donc de nouveaux moyens pour rebondir.

http://soleil151.free.fr/niafles/2007-06-26%20Fideles.htm

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article